Les journées de la sécurité routière au travail - du 17 au 21 mai 2021

La fatigue et la conduite

Trop d’accidents commencent par un bâillement. Sur l’autoroute, un accident mortel sur trois est associé à la somnolence. Dès les premiers signes de somnolence, les risques d’avoir un accident sont multipliés par 3 ou 4. Pourtant, les usagers de la route ont souvent du mal à évaluer ce risque et ses conséquences.

Comment éviter la somnolence au volant ? Bien dormir la veille d'un départ, faire des pauses toute les 2 heures, ne pas conduire sous l'emprise de médicaments, respecter les limitations de vitesse, éviter de rouler longtemps la nuit (particulièrement entre2h et 5h du matin

Connaître les risques

17 % des actifs ont déjà failli avoir un accident en raison d’un assoupissement au volant. 1 conducteur de poids lourd sur 3 s’estime susceptible d’avoir un accident à cause de la somnolence. Pourtant 42 % des conducteurs déclarent prendre le volant alors qu’ils se sentent fatigués et 28 % des chauffeurs de poids lourds affirment dormir moins de 6 heures la nuit de leur départ. N’attendez plus, appliquez les bons réflexes. Avant de prendre la route, testez votre aptitude grâce à l’application “Roulez éveillé”

TÉLÉCHARGER L’APPLICATION

Maîtriser l’art de la sieste

Concentré sur la route, l'automobiliste ne ressent pas la phase d’endormissement. Picotement des yeux, douleurs de dos, bâillements et paupières lourdes, sont les signes qui alertent, il faut faire une pause et pourquoi pas une micro-sieste ? La micro-sieste expliquée par :

L’enseignement de
Professeur Slow

voir la vidéo

Un sketch de la Fondation
Vinci Autoroutes

voir la vidéo

Découvrir des innovations

On ne peut pas lutter contre l’envie de dormir mais on peut apprendre à mieux détecter ses signaux grâce aux innovations récompensées par la Sécurité routière. Les lunettes Ellcie Healthy analysent votre comportement et vous alertent en cas de risque. Le boitier MiniTOUCANGO de reconnaissance faciale accompagne le conducteur avec 5 niveaux d’alertes de somnolence au volant par des alertes sonores et visuelles progressives.

Les lunettes
Ellcie Healthy

voir la vidéo

Le boitier
MiniTOUCANGO

voir la vidéo
Vous avez de l'énergie à revendre, mais gardez-en un peu pour vous

Comprendre le risque routier professionnel

11,5 % des tués sur la route le sont sur un trajet domicile-travail. La fatigue de la journée altère notre attention, le trajet trop familier nous rend moins vigilants… Un simple regard distrait ou, pire, passer un appel peuvent avoir des conséquences irréversibles.

EN SAVOIR PLUS
La prise de certains médicaments augmente les risques d'accidents

Identifier les médicaments à risque

La prise de médicament n’est pas un geste anodin. Conduire après avoir pris certains médicaments comporte des risques. En France, la part des accidents attribuables aux médicaments se situe entre 3 et 4 %. Les boîtes des médicaments présentant un risque pour la conduite affichent un pictogramme spécifique. Ils sont classés en trois catégories, selon le niveau de risque du médicament sur la conduite. Apprenez à les reconnaître !

VOIR LA CAMPAGNE

« Rouler vite fatigue » 

VRAI. Ce ne sont pas les vitesses régulières et modérées qui provoquent l’endormissement "par ennui" comme on le dit souvent, mais la conduite rapide. Une vitesse plus élevée oblige en effet le conducteur à traiter un grand nombre d’informations en un minimum de temps et à adapter en permanence sa vision. Conséquence : un stress important qui entraîne une plus grande fatigue et naturellement une perte de vigilance.